http://www.wat.tv/embedframe/156898chuPP3r10591407
Il auras fallu l’année 2013 et plus exactement le 09/06/2013 soit presque 15 ans pour voir le brésil puisse prendre ça revanche avec un score inversé à l’exploit de 1998.

Pour le dernier match de la saison des Bleus devant le Brésil, Didier Deschamps à occasionné huit changements par rapport aux onze qui était aligné mercredi contre l’Uruguay.

Adil Rami et Josuha Guilavogui sont titulaires dans un 4-3-3. Après avoir évolué en 4-2-3-1 face à l’Uruguay, mercredi, l’équipe de France se présentera en 4-3-3 face au Brésil. S’il a testé des deux systèmes, hier, lors de l’ultime séance d’entraînement, Didier Deschamps à finalement opté pour milieu à trois.

Benzema effectue son retour dans le onze. L’attaquant madrilène, contrarié par un kyste au genou dont il sera opéré lundi, évoluera seul en pointe soutenu sur les ailes par Payet et Valbuena.

En défense, aucun des joueurs alignés face à l’Uruguay n’a été reconduit. Sagna, Koscielny, Mangala et Trémoulinas laissent respectivement leur place à Debuchy, Rami, Sakho et Mathieu. Autre retour : celui de Lloris dans le but au détriment de Mandanda.
L’équipe de France a perdu 4 de ses 10 premiers matches sous Didier Deschamps, soit le total le plus élevé pour un sélectionneur à ce stade depuis Georges Boulogne (1969-1973).

L’équipe de France est invaincue lors de ses 6 dernières confrontations avec le Brésil (4 victoires, 2 nuls). La dernière défaite face à la Seleção remonte au 26 août 1992 (0-2 au Parc des Princes en amical).
M.Carrillo, arbitre péruvien, siffle le coup d’envoi de la rencontre.

La France n’a gagné qu’un seul de ses 5 matches amicaux sous Didier Deschamps (contre l’Italie 2-1 en novembre 2012), pour un nul et 3 défaites.

Enorme frayeur pour Lloris sur une mauvaise passe en retrait de Rami. Le portier des Spurs dribble Fred dans sa surface mais ne voit pas Neymar dans son dos. Le nouveau Blaugrana lui chipe le ballon mais ne peut conclure, contré par le tacle du gardien.

Centre d’Oscar de la droite. Fred se jette au premier poteau mais sa reprise en déséquilibre s’envole au dessus.
Mathieu vient porter le surnombre sur son aile gauche mais ses débordements ne sont, pour le moment, pas concluants.
Dimitri Payet est toujours aussi déroutant sur le côté gauche avec ses dribbles et sa technique. Malheureusement son ouverture pour Valbuena est sanctionnée d’un hors jeu du Marseillais.

Vilaine faute de David Luiz sur Benzema. Sans doute pour compenser le début de match viril des Français.
Les Bleus sont de plus en plus dangereux. Payet ouvre pour Matuidi qui rentre dans la surface brésilienne mais s’emmêle les pinceaux au moment de frapper. La défense peut se dégager.

Le match est loin d’être amical. L’engagement est total et les Français commencent vraiment à bousculer la Seleçao.
Sur une nouvelle faute de David Luiz, Valbuena frappe un coup franc de la droite et trouve la tête de Guilavogui. Le Stéphanois manque le cadre de peu.

L’équipe de France n’avait plus affronté la Seleção sur sol brésilien depuis le 30 juin 1977 (2-2 au Maracaña). Didier Six et Marius Trésor étaient les buteurs français.
Faute de Debuchy sur Neymar. Le coup franc plein axe à 25 mètres, est frappé par Neymar dans le mur.
Le Brésil, après 10 minutes difficiles, reprend un peu les rênes du match. Mais globalement les Bleus font une bien meilleure prestation que contre l’Uruguay mercredi.

La pression devient plus forte sur les buts de Lloris. La France concède plusieurs corners de suite mais s’en sort proprement avec toujours un Sakho omniprésent.

Globalement la première demi-heure est assez équilibrée avec deux équipes qui se portent vers l’avant dès que possible. Le match est très vivant, sans temps mort.
Première période très animée avec deux équipes portées vers l’avant. Le Brésil s’est procuré les meilleures occasions mais les Bleus n’ont pas été en reste avec un Payet toujours aussi virevoltant et un milieu de terrain bien équilibré.

Les 3 dernières confrontations entre l’équipe de France et le Brésil n’ont produit que 2 buts.
Le Brésil n’a gagné qu’un seul de ses 8 derniers matches (victoire 4-0 contre la Bolivie, le 6 avril). 4 de ses 5 derniers matches se sont soldés par un nul.

But de Oscar ! Les Bleus se sont un peu arrêtés sur cette action, croyant qu’une faute sur Valbuena allait être sifflée. Finalement Fred en profite pour servir Oscar dans la surface qui ouvre son pied droit pour battre imparablement Lloris.
Les Français passent un mauvais quart d’heure depuis la reprise et surtout depuis l’ouverture du score. Le Brésil est euphorique et il va falloir être solide pour éviter le but du KO.

Sur une nouvelle envolée de Payet qui élimine plusieurs adversaires dont l’un sur un petit pont. Il décale Valbuena sur le côté droit qui centre fort devant le but et c’est David Luiz qui inquiète son gardien en détournant le centre dans son propre but.

La France souffre face à des Brésiliens décomplexés depuis l’ouverture du score.
Le match a perdu en intensité. Le ballon est la propriété de la Selaçao et les Bleus courent après.
Les entrants tricolores n’ont pour le moment rien apporté. On sent que les Bleus ont pris un coup sur la tête avec ce but encaissé et leur pouvoir de réaction semble limité.

Suite à un corner français et un mauvais contrôle de Payet, le Brésil part en contre-attaque. Lucas centre pour Neymar qui remet en retrait sur Hernanes dont la reprise peu académique est suffisante pour battre Lloris et marquer avec l’aide du poteau.

But de Lucas sur penalty ! Le Parisien ouvre son pied droit et prend Lloris à contre-pied.
La France termine sa tournée par une non victoire. La seconde période des Bleus a été délaissé vis à vis de la première.La victoire du Brésil est absolu et reçue comme un pied de nez à l’année 1998.

Le bilan de Deschamps à la tête de l’équipe de France commence à devenir inquiétant pour la coupe du monde qui vas avoir lieu au Brésil bientot.

Les salles de jeux sur le net sont de véritables ressources au moment de se distraire après une assommante journée de travaille, avec les salles de jeux sur internet comme casino.com France, il n’est pas obligatoire de se déplacé ni de voyager au moment de parier à ses jeux favoris.

On a la liberté de se jouer sereinement dans sa demeure, en face de son ordinateur. Les casinons virtuels s’annoncent d’autant plus abondants et alignent une myriade de jeux de casino. Machine à sous, Baccara,Poker,Solitaire… la possibilité est riche. Il est clair que chaque personne trouveras facilement les jeux qui lui correspondent.

La caractère des illustrations et des déroulements sont plus réalistes. Comparé aux casinos physiques, ils avancent également des primes de bonus d’accueil pour toute inscription. La gage des transactions est protégé par des sites paiement en ligne sécurisé.

En ce qui concerne les mises, on est libre de choisir sur le financement via carte de crédit, les plusieurs règlements sur le web à l’exemple de Moneybookers ou PayPal, au moyen de les banques virtuelles telles qu’Entropay, Neteller, avec cela les différents modalité de transfert répandus. Un responsable client est disponible en toutes heures et tous les jours. Il a explication à toutes les revendications et accrédité à dénouer tous types de complications.

Souvenirs de Coupe du monde 98